Gestion

L'Association Perennis dispose de deux sites principaux sur lesquels des suivis réguliers ainsi que des travaux de gestions sont réalisés.


VALLEE DE LA SOLOIRE

Sous cette appellation un peu énigmatique, nous désignons une zone humide d’environ 500 ha et s’étendant sur les communes de Julienne, Nercillac et Saint-Brice.

Au fil de nos recherches, nous avons pu y identifier une très grande variété d’espèces dont certaines rares et protégées telles que la Cistude d’Europe ou encore le « Damier de la succise » et « la Bacchante », espèces rares de papillons de jour.
Ce sont en tout 42 espèces de papillons, 25 espèces de libellules, 8 espèces d’amphibiens ou encore plus de 50 espèces d’oiseaux différentes que nous avons pu identifier.
L’édifice classé aux monuments historiques qu’est l’abbaye de Châtres apporte à ce lieu une dimension culturelle qui vient s’ajouter à la richesse naturelle du site.
De véritables atouts à préserver et à valoriser.

Vous l’aurez compris, le site dit de l’abbaye de Châtres, à la fois par son statut de zone humide et en tant qu’habitat d’espèces protégées, est un milieu naturel de première importance qu’il convient à la fois de mettre en valeur et de sauvegarder.
Cette mise en valeur s’effectue entre autre au travers d’actions pédagogiques, que nous menons déjà depuis plusieurs années à destination des scolaires mais également du grand public, et que nous souhaitons développer en partenariat avec les acteurs locaux (associations, collectivités…).
La fréquentation déjà importante sur les chemins ruraux se heurte pourtant à une fréquentation accrue de véhicules à moteurs, incompatibles avec des actions de valorisation et de protections mentionnées ci-avant.
Au-delà de l’aspect « sécurité », des dégradations volontaires, des dépôts de gravats et d’ordures, des vidanges sauvages…. Sont malheureusement observés trop souvent sur place.

Une réglementation adaptée et respectueuse des pratiques de chacun doit pouvoir être mise en place afin de sauvegarder la biodiversité présente et notamment les espèces phares comme la Cistude d’Europe.
A nous d’envisager ensemble une telle évolution.

Vallon du Bel-Air

Depuis sa création, Perennis mène également des actions visant à redonner vie au vallon du Bel air qui souffrait d’un abandon de plus en plus important.
Ce site (ruisseau du Bel air et ses abords) d’une vingtaine d’hectares qui se trouve en Charente maritime, est une zone humide qui établit la limite entre les communes de Crazannes et de Port d’Envaux avant de se jeter dans la Charente.
 
Depuis 2006, des inventaires sont réalisés et ont mis en évidence la présence de la loutre d’Europe, de la rosalie des Alpes (coléoptère) et de l’agrion de mercure (odonate). Ces espèces d’une valeur patrimoniale très forte seraient amenées à disparaître du site si rien n’était fait.
C’est pourquoi, des  actions d’entretien sont réalisées chaque année.
Ces travaux sont principalement des actions de fauche, de débroussaillage de berges, mais aussi l'arrachage manuel de plantes aquatiques envahissantes qui empêchent le bon écoulement du cours d'eau. Nos deux ânes Sébastian et Phoebe sont aussi utilisés pour des actions de pâturage sur les prairies qui bordent le cours d'eau.

Certaines zones du site s’avèrent également être des lieux potentiels d’accueil du vison d’Europe (petit mustélidé en grand danger d’extinction) ou du cuivré des marais (petit papillon observé à proximité de la zone).
C’est pourquoi le contrôle régulier de cette zone est primordial si l’on veut essayer d’y voir apparaître/ réapparaître un jour ces deux espèces.

Les actions et inventaires réalisés nous ont amené à faire de ce site un refuge pour la biodiversité une zone de conservation pour les espèces patrimoniales, et un formidable outil pour l’éducation à l’environnement, la vulgarisation scientifique et le développement local du tourisme Nature.